Comment faire de la bioponie avec du cannabis ?

Selon l’avis de tous les cannabiculteurs qui ont déjà pratiqué l’hydroponie, les plantes se développent beaucoup plus rapidement avec cette méthode et leur rendement est beaucoup plus important. Mais, au contraire de l’hydroponie, la bioponie est un système de culture hydroponique où les fertilisants et les nutriments procurés à la plante sont d’origine organique, comme par exemple, les thés de lombric, les purins, l’urine, etc. En fait, on peut dire que la bioponie est une hydroponie biologique.

Des études récentes ont stipulé que les plantes en bioponie avaient un rendement de presque 50% supérieur aux plantes cultivées en hydroponie et cela en leur fournissant des mélanges nutritifs moins riches de moitié. Par ailleurs, la bioponie génère une énorme économie d’eau, car elle ne nécessite que 10 % de la quantité nécessaire à la culture traditionnelle en terre. Une véritable révolution dans la méthode de culture est ce que l’on peut appeler la bioponie. Elle permet de faire de la culture hydroponique intégralement biologique.

La culture bioponique est aussi facile à pratiquer que la culture hydroponique et peut très bien être adaptée à la culture du cannabis. Le système est légèrement différent, mais les éléments basiques restent les mêmes. Il faut surveiller le degré d’humidité ambiant ainsi que la température. La ventilation doit être assurée et la propreté des espaces de culture doit être impeccable. Le cannabiculteur en bioponie, tout comme celui en hydroponie, devra prévenir les maladies et l’apparition de maladies ou d’insectes indésirables.

Ce qui change vraiment en bioponie par rapport à l’hydroponie, c’est la gestion des niveaux de pH et d’EC. Étant donné que les niveaux de pH sont moins importants en bioponie qu’en hydroponie, le cannabiculteur devra moins s’en préoccuper, car le niveau aura toujours tendance à augmenter. Jusqu’à 7.5, il ne présente aucun problème. Mieux vaut ne pas chercher à l’ajuster, car les ajouts fréquents d’acide sont loin d’être bénfiques. Quant au niveau d’EC, il est difficilement lisible pour un lecteur d’EC, les ions présents dans l’eau générant une trop faible conductivité, parce que les engrais dans l’eau sont convertis en ions sur une période de temps. Lors de l’ajout d’engrais qui se dilue dans l’eau, une infime partie se transforme en ions et avec la conductivité normale du réseau aquatique, vous pouvez être sûr d’avoir un niveau de 0,65 à 0,7. Même si cette valeur paraît basse, elle est suffisante et il est inutile de rajouter de l’engrais. La valeur ne baissera qu’une fois que les matières organiques deviendront insuffisantes.

Venez aussi lire : graines de cannabis

En pratique, bien que cela semble assez simple, c’est toute une question d’anticipation juste. Une évaluation adéquate de la quantité d’approvisionnement constant en matières organiques est nécessaire. Avec de la patience, de la persévérance, de l’observation et une forte dose de bon sens, cela s’avère possible. Par ailleurs, tout dépendra de la manière dont vous installerez votre culture.

En somme, la bioponie n’est pas plus difficile qu’une autre méthode de culture, elle demande juste de se plier à une approche différente, principalement au démarrage qui peut dérouter un peu au début. Mais, tout est question d’habitude et, une fois que vous pratiquerez la bioponie, vous ne pourrez plus vous en passer.

Venez aussi lire : https://www.cannabis-culture.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *